En février et mars, le musée vous donne une belle occasion de découvrir quelques-unes des oeuvres sorties tout droit de l’atelier d’un autodidacte passionné : Paul Ténèze, habité par la nécessité de peindre encore et toujours a peu exposé de son vivant.